L'Arc de la victoire, Madrid sous la dictature

monument
L'Arc de la victoire, Madrid sous la dictature

L'Arc de la victoire, construit en 1956 pour célébrer la victoire de Franco sur la République, est l'un des 86 symboles de la dictature franquiste encore présents dans la capitale.

Qu'ils soient noms de rues, monuments ou inscriptions, tous participent de la gloire du Caudillo Francisco Franco, qui s'était officiellement donné le qualificatif pour le moins grandiloquent de « Generalísimo Francisco Franco, caudillo de España por la gracia de Dios ». Et encore, ne sont pas comptabilisés les symboles franquistes subsistant dans les écoles et édifices de l'Église catholique dont la hiérarchie était étroitement liée au régime.

Malgré la loi sur la mémoire historique, datant de 2007, qui réclame que « les administrations publiques prendront les mesures opportunes pour retirer les écussons, insignes, plaques et autres objets ou mentions commémoratifs d'exaltation, personnelle ou collective, du soulèvement militaire, de la guerre civile et de la répression par la dictature », vous vous rendrez compte, au détour de vos promenades dans la ville, que tous n'ont pas disparu. Ainsi, l'imposant Arc de la victoire (49 m ) ne se trouve qu'à 800 m de la résidence des présidents du gouvernement. ! Pour que la démocratie n'oublie jamais les errements du passé.

Arc de la victoire
Avenida de la Memoria 32
28040 Madrid