Yoko Ono face à la « Ballerine » de Jeff Koons

Publié le 

Yoko Ono face à la « Ballerine » de Jeff Koons

C'est au tour du MALBA de succomber aux charmes conceptuels et poétiques de Yoko Ono, devenue icône universelle.

Après l'Allemagne, le Danemark, l'Espagne, puis le Guggenheim de Bilbao avec « Half a Wind Show » (2014) ou Lyon avec « Lumières de l'aube » (2016), c'est au tour du MALBA (Museo de Arte Latino Americano de Buenos Aires) de s'essayer à l'exercice de la rétrospective sur Yoko Ono. Manifestation qui débordera l'enceinte du musée pour se déployer dans l'espace public grâce à de l'affichage sur les bus, dans les médias et les réseaux sociaux. Durant quatre mois à Buenos Aires, on ne pourra donc manquer la princesse de l'art conceptuel, nourrie par Dada, Marcel Duchamp, John Cage, Fluxus…
Au contraire de certaines retrospectives par trop exhaustives, cette exposition-ci se concentre sur 80 œuvres (objets, vidéos, films, installations, enregistrements sonores), mettant surtout l'accent sur les fameuses Instruction Pieces de l'artiste, dont la glaçante Cut Piece, influencée par le courant féministe. Face à La Ballerine de Jeff Koons sur l'esplanade du musée (jusqu'au 9 septembre 2016), le choc s'annonce rude.

Yoko Ono : Dream Come True
MALBA
Av. Pres. Figueroa Alcorta 3415
Buenos Aires

Du 24 juin au 31 octobre 2016

www.malba.org.ar

90 ARS

Du jeudi au lundi de 12 h à 20 h (nocturne le mercredi jusqu'à 21 h)
Fermé le mardi